Une future résidence étudiante haut de gamme à Saint-Etienne

0

L’atypique immeuble de la rue Lamartine à Saint-Etienne, labelisé « patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes » va être réhabilité. Connu de tous les Stéphanois, sa conception pyramidale le rend unique dans la Loire.

Voici a quoi ressemble à ce jour l’immeuble.

L’atypique immeuble rue Lamartine, Saint-Etienne, labelisé « patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes » // Photo ER NEWS // 23.02.2021

 

L’atypique immeuble rue Lamartine, Saint-Etienne, labelisé « patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes » // Photo ER NEWS // 23.02.2021

 

L’atypique immeuble rue Lamartine, Saint-Etienne, labelisé « patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes » // Photo ER NEWS // 23.02.2021

 

L’atypique immeuble rue Lamartine, Saint-Etienne, labelisé « patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes » // Photo ER NEWS // 23.02.2021

Lire aussi :

Unique au monde : La Maison sans escalier à Saint-Etienne

 

L’atypique immeuble rue Lamartine, Saint-Etienne, labelisé « patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes » // Photo ER NEWS // 23.02.2021

 

C’est l’Atelier Rivat qui a remporté le concours d’architecte lancé par Foncière Topazze pour la réhabilitation de l’immeuble, situé au numéros 2 et 4 de la rue Lamartine, au pied de la colline Montaud.

L’investisseur a opté pour une profonde restructuration de cette bâtisse, en lien avec le projet urbain porté par la Ville de Saint-Etienne dans un quartier en plein rénovation avec la réflexion des arches de la gare Carnon, la démolition du guichet SNCF et la sécurisation du square Alexandre-Vittone.

« Tout le challenge était de déceler les caractéristiques fortes de ce bâtiment emblématique du patrimoine stéphanois et de les mettre en valeur sans les trahir, de le transcender », témoigne l’architecte stéphanois Julien Rivat.

Un produit unique, qualitatif et très attractif

125 lits vont prendre place à cette adresse qui proposera des appartements (studios et duplex) de 20 mètres carrés à 30 mètres carrés et quasiment tous dotés d’une terrasse de 15 mètres carrés.

Au dernier niveau l’Atelier Rivat a dessiné une dizaine d’appartements proposés en colocation.

« Ils offriront un séjour partagé et plusieurs chambres qui auront toutes une terrasse et une salle de bain privative. La cuisine collective, elle, sera un lieu de vie, de partage et d’échanges pour des étudiants qui seront en colocation dans une résidence étudiante », précise l’architecte stéphanois.

Le projet prévoit également un volet orienté vers le bien-être et les loisirs dans la partie du bâtiment contiguë à la résidence, le long du boulevard urbain.  Des places de stationnement sont également prévues en sous-sol.

Les travaux devraient débuter en septembre prochain, pour une mise en service de la nouvelle structure pour la rentrée 2022. Le montant global de l’opération, acquisition et restructuration est évalué à 20M euros.

Selon l’Agence d’urbanisme de la région stéphanoise, on compte à Saint-Etienne:

  • 27 000 étudiants, + 31% d’étudiants en 10 ans, soit la plus forte augmentation d’étudiants en France;
  • 3 600 places de logement dédiées aux étudiants dans 40 résidences publiques et privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.