Une chaleur exceptionnelle en septembre

0 51

La France connaît cette semaine un pic de chaleur exceptionnel pour la saison. Plusieurs records pour la période ont été battus lundi. Ce mardi la chaleur se décale vers le nord et l’est du pays, selon Météo France.

Une chaleur record pour la saison

Un épisode de chaleur tardif, remarquable pour une mi-septembre, a débuté dimanche.

Mardi, la chaleur s’étend vers le Nord-Est où le mercure atteindra 33 à 34 °C. Le mercure devrait atteindre les 34 °C à Lille, Paris ou Nancy.

Cette chaleur record survient alors que l’été 2020 a été très chaud en France et que les sols superficiels sont encore très secs, notamment à l’est du pays.

Records battus

Des records pour la période ont été battus lundi après-midi, avec des températures jusqu’à 15 °C au-dessus des normales de saison.

Angers, Orly, Melun, Orléans ou encore Le Mans ont connu lundi après-midi une chaleur jamais mesurée en septembre.

Des records mensuels ont ainsi été battus (provisoire) avec  :

  • 37,9 °C à Orthez (64)
  • 36,7 °C à Sabres (34)
  • 34,2 °C à Orléans (45)
  • 34,8 °C à Troyes (10), battant l’ancien record de 33,7 °C
  • 34,9 °C à Saint-Dizier (52)
  • 33,5 °C à Orly (94), battant l’ancien record de 33 °C de cette station ouverte en 1921.
  • 34,2 °C à Melun (77), battant l’ancien record de 33,2 °C de cette station ouverte en 1947.
  • 35,7°C à Angers-Beaucouze (49), dépassant de plus de 2 °C l’ancien record de 33,5 °C de cette ancienne station.
  • 34,7 °C à Le Mans (72)

Paris a enregistré son record décadaire, avec 33,4 °C.

Encore estival toute la semaine

Les températures resteront élevées le reste de la semaine et très supérieures aux normales de saison. Mercredi, des pointes à 35 °C sont encore possibles mais la chaleur baissera d’un cran.

Jeudi et vendredi, le mercure avoisinera les 29 °C sur la moitié nord, 32 °C au sud.

Une dégradation orageuse devrait s’amorcer au cours du week-end par la façade atlantique avec des températures qui restent au-dessus des normales.

Changement climatique : des épisodes de chaleur tardifs plus fréquents

Les 2e décades de septembre (périodes du 11 au 20/09) les plus chaudes en France depuis l’après-guerre ont eu lieu en 1987 (surtout au sud) et en 1947 (surtout au nord). Le mois de septembre le plus chaud en France depuis 1900 est septembre 1949. À Paris, c’est septembre 1895 qui détient le record.

Plus récemment en 2016, la France avait connu une vague de chaleur exceptionnelle pour une fin août. En 2012, un épisode remarquable avait eu lieu du 15 au 21 août avec des températures dépassant les 38 °C dans le Sud-Ouest.

Si les vagues de chaleur se produisent en France métropolitaine principalement entre début juillet et mi-août, dans un contexte de changement climatique, les épisodes de chaleurs précoces et tardifs se font de plus en plus fréquents, avec un étalement de la saison estivale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.