Terrorisme : les renforts Sentinelle à Saint-Etienne

0

Conséquence de l’attentat de Nice (Alpes-Maritimes), survenu jeudi 29 octobre : le plan Vigipirate a été relevé au niveau urgence attentat. 7 000 membres des forces de l’ordre seront mis à disposition des préfets dès lundi 2 novembre.

« Une attention particulière sera apportée aux lieux de culte et aux écoles », a précisé Florence Parly, la ministre des Armées.

A Saint-Etienne les militaires sont arrivés ce matin dans le cadre de l’opération Sentinelle, en renfort de leurs collègues déjà présents dans notre ville.

« Leur présence est appréciée et je les assure de tout notre soutien », a souligné le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau sur les réseaux sociaux.

4 000 militaires de la force Sentinelle sont déployés en renfort dans tout le pays, auxquels viendront s’ajouter 7 000 policiers et gendarmes, dès lundi 2 novembre pour la reprise des cours dans les établissements scolaires.

« Cette décision, c’est un acte opérationnel fort qui incarne notre détermination à ne rien céder au terrorisme », estime Florence Parly, la ministre des Armées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.