Saint-Etienne Métropole : Plan de relance économique à hauteur de 300 millions d’euros

0

Face à une crise sans précèdent lie au COVID-19, le maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole, Gaël Perdriau, propose un Plan de relance économique, écologique et solidaire métropolitain, un Fond de soutien métropolitain aux communes, et un Plan d’urgence de lutte contre la précarité à hauteur de 300 millions d’euros.

« C’est un discours de l’espoir qui s’appuie sur les atouts de notre Ville et de notre Métropole. Depuis plusieurs semaines je travaille avec mes collègues à un plan de relance économique », communique le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole.

Gaël Perdriau assure que le plan sera débattu « immédiatement » avec l’ensemble des conseils métropolitains pour qu’il se traduise « aussi vite que possible » par des actions concrètes.

Ce plan est fondé principalement sur l’investissement et il s’appuie sur les volets suivants:

Le premier volet représente une enveloppe d’investissement supplémentaire de 150 millions d’euros qui seront reparties d’une manière très claire :

  • 70 millions euros pour accompagner les projets des communes de la Métropole avec l’objectif d’accélérer les investissements communaux.
  • 20 millions d’euros pour accompagner la politique de transition énergétique de la Métropole.
  • 20 millions d’euros consacrés à l’accompagnement des projets de développement des établissements d’enseignement supérieur et d’universités de Saint-Etienne.
  • 20 millions d’euros pour amplifier la politique de la Ville en matière d’accompagnement de recherche et développement des start-ups.
  • 20 millions d’euros sur l’amplification de la politique de rénovation urbaine (amélioration des logements et de la politique de l’habitat).

L’ensemble de ses investissements serons réalisés par la Métropole avec des critères définis par le conseil métropolitain.

Le deuxième volet représente un Fond de soutien métropolitain pour accompagner les investissements communaux. Il sera doté d’une capacité d’emprunt de 150 millions d’euros. Ce fond basé sur des emprunts négociés sera au service des projets communaux pour favoriser le développement de l’investissement de proximité et sera aussi conditionné aux enjeux écologiques et sociaux du territoire.

« 300 millions d’euros, c’est une réponse très forte que nous proposons dans ce plan de relance économique », précise Christian Julien, maire de Saint-Genest-Lerpt, vice-président chargé des finances.

Ces plans d’investissement seront accompagnés d’un Plan d’urgence de lutte contre la précarité basée sur :

  • un accompagnement sur l’emploi et l’insertion professionnel,
  • une aide exceptionnelle de 20 millions d’euros sur la rénovation urbaine,
  • un accompagnement social.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.