Plan de relance: un effort de 2 milliards d’euros pour la Culture

0 123

La Culture a été frappée, dans son ensemble, de plein fouet par la crise sanitaire. En 2020, l’État a mis en place des mesures d’urgence, qui se sont traduites par la mobilisation de 856 M€ d’aides spécifiques pour la Culture, auxquelles s’ajoutent « l’année blanche » pour l’intermittence (849 M€) et des aides transversales (activité partielle, exonérations de charges sociales, fonds de solidarité, prêts garantis par l’Etat pour un total de près de 3,3 Mds€). Ces aides se poursuivront pour partie et selon des modalités adaptées, jusqu’à la fin de l’année 2020, selon un communiqué de presse du Ministère de la Culture.

Le plan de relance, avec 2 milliards d’euros complémentaires, permettra de soutenir le patrimoine dans les territoires, de favoriser la reprise du spectacle vivant et la reconquête du modèle de création, ainsi que de consolider les grandes filières économiques culturelles.

Cinq grandes priorités ont été dégagées :

  1. La restauration du patrimoine – 614 M€
  2. L’aide au spectacle vivant et aux établissements publics de création,
  3. Le soutien aux artistes et aux jeunes créateurs à travers des aides spécifiques à l’emploi, un programme exceptionnel de commande publique et un renforcement de l’enseignement supérieur culturel,
  4. La consolidation des filières culturelles stratégiques (presse, cinéma et audiovisuel, livre, audiovisuel public…),
  5. Des investissements d’avenir pour les industries culturelles et créatives.

 

Lire aussi : VIDÉO : « Viens chez moi, j’habite dans un avion! » : L’homme qui cherche à réduire son impact sur l’environnement

 

Au-delà des moyens budgétaires, le ministère de la Culture porte, en liaison avec le Secrétariat général pour l’investissement, le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, une stratégie globale visant à court et moyen terme à accélérer la transition numérique des industries culturelles et créatives, à renforcer leur place dans l’économie mondiale numérique et à améliorer leur résilience.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.