Les Moldaves ont fait leur choix: La pro-européenne Maia Sandu remporte le second tour de la présidentielle en Moldavie

0 1 236

L’ex-Première ministre pro-européenne Maia Sandu a remporté le second tour de la présidentielle dimanche en Moldavie. Elle a devancé avec un score de 57.71 le président sortant de la République de Moldavie, le pro-russe Igor Dodon.

Elle est où la Moldavie? 

La République de Moldavie est un petit pays de 2.9 millions habitants qui se trouve entre la Roumanie et l’Ukraine. Par ailleurs, c’est un portail de l’Europe de l’Est entre la Russie et l’Occident. Des intérêts géopolitiques y ont trouvé leur place. Etant un pays ex-soviétique, la République de Moldavie est toujours dans le champ d’action politique internationale de la Russie. De plus, s’ajoute la rivalité russo-américaine, les Etats Unis ayant une base militaire en Roumanie, la plus grande en Europe de l’Est.

Une victoire des forces pro-européennes 

La pro-européenne Maia Sandu a de grands défis: lutter contre la corruption des structures d’Etat et contre la pauvreté. Rappelons que le SMIC en Moldavie est de 145 euro, le PIB – de 11 milliards d’euros et le budget d’Etat – de 3 milliards euros. A ces chiffres s’ajoutent les sommes d’argent de la diaspora qui constituent 22% du PIB chaque année, sans compter les sommes d’argent qui sont envoyées clandestinement par la diaspora à leurs familles en Moldavie.

Une mobilisation incroyable dans la diaspora

C’était une mobilisation sans précédent pour le second tour de la présidentielle en diaspora.  Plus de 260 000 moldaves se sont présentés aux urnes. Maia Sandu a remporté une victoire incontestable.

« 7%, c’est tout ce qu’Igor Dodon a gagné dans notre diaspora unie et solidaire. Nos concitoyens ont montré que ni la pluie, ni le froid, ni les grands froids ne peuvent nous arrêter pour un changement dans notre pays. Les citoyens ont montré que nous pouvons soutenir une femme et que Maia Sandu a une famille extrêmement nombreuse. Cette famille c’est nous, la diaspora », témoigne sur ER NEWS France Viorica Timbalari, une moldave qui habite depuis quelques années en région parisienne.

« Je félicite les organisateurs pour la bonne tenue des élections. Chacun a pu s’exprimer librement. J’estime, qu’après les élections présidentielles, nous avons le devoir de réélire un Parlement viable qui, grâce aux vraies réformes, nous rapprochera de l’Union européenne. Aujourd’hui, nous avons le sentiment de vivre un changement », déclare sur ER NEWS France le moldave Sergiu Cazacu, installé à Nice depuis 2015.

A la présidence, la marge de manœuvre de Mme Sandu risque néanmoins d’être limitée faute d’une majorité parlementaire loyale, mais des chances et espoirs de changement ont tout de même apparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.