Le FIL vous encourage à signer la lettre ouverte adressée au gouvernement « Concerts debout touchés en plein cœur »

0 434

Un futur incertaine pour le monde du spectacle vivant. Les artistes, techniciens, producteurs, organisateurs de concerts, prestataires et travailleurs indépendants, professionnels de la musique ont besoin de votre soutien moral. Ainsi, l’équipe du FIL vous encourage à signer la lettre ouverte au gouvernement « Concerts debout touchés en plein cœur ».

L’association LIMACE qui gère la salle du FIL, bénéficie du soutien financier de la Ville de Saint-Etienne, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Département de la Loire et du Ministère de la Culture. Ce niveau de subvention (autour de 50% du budget) permet de préserver les emplois au FIL et de maintenir une activité réduite. Ce n’est pas le cas de la majorité de leurs partenaires privés, producteurs d’artistes et organisateurs de concerts qui sont en grande difficulté.

« Nous sommes tout à fait conscients des problèmes de responsabilité sanitaire liés au Covid. Mais en tant qu’acteur culturel militant, il nous parait primordial de continuer à impulser une dynamique de création avec les artistes et de lien avec les publics, pour faire face à cette crise profonde », précise l’équipe du FIL dans un communiqué de presse.

Nous devons collectivement, partenaires publics et privés trouver des solutions pour ne pas laisser le monde du spectacle vivant s’effondrer. Force est de constater que ce dialogue n’a pas lieu. Notre secteur manque cruellement de reconnaissance malgré l’attractivité massive de l’industrie musicale. Nous vous encourageons ainsi à signer et soutenir la lettre ouverte adressée à notre gouvernement, à ce jour sans réponse : « Concerts debout touchés en plein cœur »

L’équipe du FIL compte sur votre soutien.

« Construire le monde de demain, nous y croyons toujours. Le temps de l’urgence doit laisser place à la relance. Plus que jamais nous avons besoin de votre soutien moral, amis publics, institutions politiques et partenaires ».

Signez la lettre ouverte ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.