La tribune des 20 généraux : Sommes-nous, les citoyens, concernés ?

0

A Saint-Etienne, comme ailleurs dans les grandes villes de France, les épisodes d’insécurité se multiplient. Insécurité à Côte-Chaude, insécurité à Terrenoire : les Stéphanois s’interrogent sur leur sécurité comme tout citoyen de ce pays.

Au niveau national, l’assassinat de Stéphanie à Rambouillet a bouleversé, une fois de plus, la société française fragilisée par de multiples attentats terroristes. Les Français se questionnent sur l’avenir de leur pays. L’armé et ses chefs aussi. La tribune des 20 généraux a suscité un vrai débat dans la société française. Ils appellent Macron à défendre le patriotisme.

C’est quoi le patriotisme ?

Selon Wikipédia, « le patriotisme désigne le dévouement d’un individu envers le pays qu’il reconnaît comme étant sa patrie ». Ou « Attachement sentimental à sa patrie se manifestant par la volonté de la défendre, de la promouvoir », selon le dictionnaire français Larousse.

Rien de grave donc, juste un amour pour sa patrie, qui e tout à fait normal, logique. Et pourtant, pourquoi en France il est mal vu d’arborer le tricolore à sa fenêtre ou dans son jardin ? Pourquoi cela est interprétée comme du nationalisme ? Les Américains sont fiers de leur pays. Le drapeau américain est visible partout : autant dans la vie privée que publique. Et les Français ?!

C’est quoi le  ?  

Selon Wikipedia, « le nationalisme est un principe politique qui est né à la fin du XVIIIe siècle, tendant à légitimer l’existence d’un État-nation pour chaque peuple (initialement par opposition à la royauté, régime politique qui en France sera ensuite nommé Ancien Régime) ». Ou « Mouvement politique d’individus qui prennent conscience de former une communauté nationale en raison des liens (langue, culture) qui les unissent et qui peuvent vouloir se doter d’un État souverain », selon Larousse.

En tout état de cause, le nationalisme a un fonds politique. En France, comme ailleurs dans le monde, ces deux notions sont souvent confondues et utilisées dans des jeux politiques. D’où cette incompréhension de la part des citoyens.

La tribune des 20 généraux

Sur le fond, la problématique évoquée par les généraux existe en France depuis des décennies. Cette crise s’est accentuée, toutefois, ces dernières années. Même si l’Etat fait des efforts pour améliorer la loi, les attentats terroristes ne cessent pas. La crise s’approfondie.

Cette tribune a été rapidement reprise par la droite radicale. N’est-elle à l’origine de cette tribune ?

Le paragraphe qui interroge beaucoup est le suivant :

Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

On le voit, il n’est plus temps de tergiverser, sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers.

Il faut savoir que l’armée peut intervenir légalement dans des questions d’ordre public. C’est le Code de la défense qui encadre ces interventions.

Il est certes que la situation est dégradée et qu’elle nécessite une prise des mesures urgentes. La révolution évoquée par les 20 généraux s’inscrit-elle dans les valeurs modernisées de la Vème République ? Sont les Français en accord avec les interventions proposées ?

Depuis des décennies le confort s’est installé dans la société française. Sont-ils prêts à y renoncer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.