Des attaques contre « Charlie Hebdo » : Ce procès historique à la cour d’assises spéciale de Paris s’ouvre aujourd’hui

0 101

Le procès des attaques contre « Charlie Hebdo » et l’Hyper Cacher s’ouvre mercredi 2 septembre devant la cour d’assises spéciale de Paris, exceptionnellement installée dans les locaux du nouveau palais de justice, porte de Clichy.

Les attentats du 7 au 9 janvier 2015, ont visé la rédaction de Charlie Hebdo, les clients et le personnel du magasin Hyper Casher de la porte de Vincennes ainsi qu’une policière municipale sur la commune de Montrouge. Ces actes ignobles ont fait au total 17 victimes.

 

Lire aussi : COVID-19 : Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise

 

Tuerie à Charlie Hebdo, assassinat d’une policière à Montrouge, prise d’otages meurtrière à l’Hyper Cacher… En janvier 2015, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly sèment la terreur dans Paris et ses environs, et font dix-sept victimes. Le procès-fleuve de ces attentats s’ouvre mercredi 2 septembre devant la cour d’assises spéciale de Paris, exceptionnellement installée dans les locaux du nouveau palais de justice de Paris, porte de Clichy, selon francetvinfo.fr.

francetvinfo.fr

« L’ouverture de ce procès est l’occasion pour moi de rappeler que la lutte contre le terrorisme islamiste est une grande priorité du Gouvernement. Elle exige de nous une mobilisation totale. Sous l’autorité du Président de la République et du Premier ministre, avec l’engagement de l’ensemble des forces de sécurité et des services de renseignement, avec l’appui de la Justice, nous mènerons un combat sans relâche », a précisé le 31 août le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin .

« Nous ne renoncerons jamais à traquer ces ennemis de la République. Ceux qui attaquent par la terreur notre mode de vie et nos valeurs : la laïcité, la liberté d’expression, la liberté de conscience. Nous opposerons toujours à cette haine aveugle, l’intransigeance républicaine. Nous répondrons toujours aux projets de séparation et de division par l’unité de la Nation, celle qui rassemble tous les Français, quelles que soient leur religion et leurs convictions.

Et ma venue au siège de la direction générale de la sécurité intérieure, la veille de l’ouverture de ce procès, est l’occasion de rappeler que nos forces œuvrent quotidiennement à la lutte contre le terrorisme. Il faut avant tout rendre hommage au travail remarquable des femmes et des hommes, des forces de sécurité et des services de renseignement, qui mettent tout en œuvre pour protéger les Français et garantir leur sécurité », déclare-t-il dans son discours à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.