Colonel Romain Pascal: „Je termine mon mandat de trois années lourdes marquées par différentes crises en France”

0 660

ER NEWS France donne la parole aux lauréats des Trophées du Club de la presse et de la communication Saint-Étienne – Loire. C’est le tour de la Gendarmerie de la Loire qui a remporté le prix du buzz de l’année pour son flash mob au Stade Geoffroy Guichard.

Commandant du groupement départemental de Gendarmerie depuis 2017, le colonel Romain Pascal est arrivé à la fin de son mandat. L’occasion pour ER NEWS France de s’entretenir avec lui sur son parcours professionnel et sur l’activité de la Gendarmerie de la Loire.

Le Colonel Romain Pascal et Elena Robu, journaliste ER NEWS France / photo ER NEWS France

Quel bilan dressez-vous sur votre activité en tant que commandant du groupement départemental de Gendarmerie ?

 C’est un bilan plutôt positif parce que la Gendarmerie est très appréciée dans le Département de la Loire, elle est bien reconnue par les partenaires, les maires, les élus, la population. Cette fonction m’a permis de découvrir le Département, les gens qui travaillent et qui habitent ici, les grands partenaires de la Gendarmerie. En même temps, ce sont trois années lourdes et rythmées parce que nous avons traversé plusieurs crises en France : la crise des gilets jaunes, les manifestations contre la retraite, la crise Covid.

C’est à regret que je termine mon mandat, parce que je quitte un département où la Gendarmerie est très impliquée et très appréciée par la population.

Le Colonel Romain Pascal / photo ER NEWS France

Comment évolue-t-on professionnellement à Saint-Etienne ?

Les gendarmes peuvent faire une belle carrière militaire dans le Département de la Loire, c’est tout-à-fait possible. C’est un département qui est apprécié, qui est joli, ou les gens sont très accueillants. Nous avons beaucoup de gendarmes qui décident de s’établir dans la Loire.

Comment votre carrière militaire s’articule-t-elle avec celle de l’écriture ?

L’écriture est une passion à laquelle je m’adonne à côté de ma vie professionnelle et familiale (j’ai une famille et des enfants assez petits). Cette passion, j’essaie de la concrétiser avec ce deuxième roman policier qui sort ces jours-ci. J’utilise mes connaissances de la gendarmerie, de l’administration et de la justice pour faire des romans qui, à mon avis, sont asses crédibles, assez fidèles à la réalité. Mon premier roman est une enquête extraordinaire ou l’action se passe dans l’Est de la France. L’action du mon deuxième roman se situe à Saint-Etienne. J’essaie d’écrire des histoires crédibles, avec des personnages très humains, de vrais gens, même si ce n’est que de la fiction. Il y a beaucoup de gens qui attendait mon deuxième livre.

La Gendarmerie de la Loire est une des lauréates des Trophées du Club de la Presse et de la Communication Saint-Etienne – Loire. Elle a remporté le prix du buzz de l’année pour son flash mob au Stade Geoffroy Guichard. Quels sont vos souvenirs de cette soirée?

La Gendarmerie de la Loire est une des lauréates des Trophées du Club de la Presse et de la Communication Saint-Etienne – Loire. Elle a remporté le prix du buzz de l’année pour son flash mob au Stade Geoffroy Guichard. Quels sont vos souvenirs de cette soirée?

C’était une soirée remplie d’émotions. Cela nous a permis de parler de cette aventure. Il y avait plein de journalistes qui ont couvert l’évènement. C’était une manière de dire merci aux gendarmes et à nos partenaires. La soirée a montré que nous avons gagné notre pari, que nous avons été au rendez-vous et que nous avons réussi. C’est un aspect très important.

En effet, nous avons décidé de réaliser une activité caritative au bénéfice de l’Association « Gendarmes de cœur » qui aide des familles de gendarmes avec des enfants malades ou des épouses/conjoints malades qui n’ont pas les moyens de faire face à certains frais médicaux ou pour acheter des appareillages particulièrement chers.

Nous avons beaucoup travaillé les répétitions pour le flash mob du 22 mai au Stade Geoffroy Guichard. Il a fallu trouver des gens qui s’impliquent et démarcher des partenaires.

Mais l’effort en a valu la peine : il nous a permis de remettre plus de 40 000 euros à l’Association, rien qu’en dons d’entreprises ou du monde économique de la Loire. Il y avait presque 700 personnes (enfants, gendarmes, nos invités). L’occasion de faire un énorme pique-nique sur la pelouse. Nous avons réussi à mobiliser plus de 100 enfants. Ce jour a bien marqué les esprits.

C’est important que la Gendarmerie ait une image positive?

Nous sommes des forces de police, nous avons souvent une image de gens qui mettent des PV alors qu’en fait le gros de notre travail ce sont des action de prévention, d’accompagnement. C’était aussi une manière de montrer que nous avons des valeurs, d’aider des enfants, des gens malades qui souffrent, etc. Je crois que c’est cela qui a plu à tous nos partenaires.

Un message pour ceux qui souhaitent déposer leur candidature aux Trophées du Club de la presse et de la communication?

La communication aujourd’hui est essentielle, quelles que soient nos professions. Elle l’est aussi pour les gendarmes parce que nous avons besoin de faire savoir ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. Nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux parce que c’est, pour nous, une occasion de faire passer nos messages. Je crois que je suis un partisan de la communication. Dans notre société, si on ne communique pas, on n’existe pas.

J’invite tous ceux qui ont des idées à participer aux Trophées du Club de la Presse et de la Communication. Le Club nous a vraiment bien accueilli. C’était une belle occasion pour mieux se connaître et partager un moment convivial très sympathique.

Propos recueillis par Elena Robu

Rappelons que la troisième édition des Trophées du Club de la Presse et de la Communication aura bien lieu cette année. Vous avez jusqu’au 30 octobre 2020 pour vous porter candidats. Le Club de la Presse compte sur vous ! Vous ferez peut-être partie des lauréats !

Plus d’infos sur : http://trophees-club-presse-loire.com/

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.